Monastère de Palyul un des plus grands monastères du Kham

Monastère de Palyul Ganzi Sichuan
Le monastère de Palyul, ou Baiyu en chinois (littéralement "Jade Blanc"), construit au 17ème siècle, est situé au sommet de la montagne Baiyu dans la préfecture de Garzê, au Sichuan. Il fait partie de l'un des trois plus grands temples de la région du Kham. Le temple est aussi devenu célèbre en Chine car c'est ici que, sous la dynastie Qing, l'un des moines de la quatrième génération du temple a reçu un titre de la cour impériale de Qianlong.

Un très grand édifice

En 1980, le Monastère de Palyul est devenu un site touristique très connu en Chine. Son immensité et le style architectural unique du temple insitent les voyageurs à venir le contempler. Le temple, qui compte plus de 1000 moines, est composé de sept salles des saintes écritures, trois temples dédiés à Bouddha et trois stupas. Plus de deux milles moines peuvent méditer dans la grande salle des saintes écritures ! La petite salle, quant à elle, est consacrée à l’apprentissage et la lecture des sutras, le voyage spirituel, le calendrier et la médecine. Les fresques remarquables de l’artiste Rigong ornent les murs de la salle dédiée à bouddha.

Monastère de la Secte Nyingmapa

Malgré des ressources forestières très riches, peu de personnes viennent visiter le comté de Baiyu aujourd’hui. Les routes, hormis celles du temple Baiyu, sont très difficiles d'accès. De nombreux glissements de terrains se sont produits, ce qui a conduit à l'arrêt de l’utilisation des cars touristiques. Le comté de Baiyu requiert une grande condition physique et une préparation complète de la part des voyageurs. 
Et pourtant, la visite du Monastère de Palyul vaut bien la peine. C'est en effet, l'un des six monastère mères de l'école Nyingmapa, la plus ancienne secte du bouddhisme tibétain ! Le temple compte également parmi les plus grands monastères du pays Kham. Il serait donc dommage de ne pas le découvrir lors d'un voyage à Baiyu.

Omniprésence de la religion

La religion berce depuis toujours les murs du monastère de Palyul. L’emplacement choisi pour bâtir le temple était dit de bonne augure, il a ainsi été nommé « Baiyu », la pierre de jade symbolisant la fortune et la protection. Selon la légende, l’un des fondateurs du bouddhisme, Sakyamuni, et la déesse de la miséricorde Guanyin sont venus enseigner le Dharma (enseignement du bouddhisme) à leurs disciples sous l’arbre de la Bodhi (sagesse).
De plus, le toit en or du temple a été construit sur trois étages selon la représentation symbolique du centre de l’Univers (Terre pure du Bouddha) dans les sutras bouddhistes. Le premier étage représente la fleur du lotus, au deuxième étage se trouve les murs de Guanyin, et le dernier étage représente Sakyamuni. Un peu plus loin, les stupas du temple mesurent 5 mètres de hauteur et 3 mètres carrés de largeur. Ils sont principalement ornés de feuilles de cuivre argentées ou dorées, de coraux, d’agates et de conques blanches. Au sommet des stupas se dresse un autel où se cache l’authentique relique de la dent de bouddha.

Une imprimerie rénovée

Le Monastère de Baiyu appartenant à la secte de Nyingmapa, les moines ont récemment décidé de remettre en fonction leur imprimerie et ce, dans le but de restauré le "Karma", le répertoire des doctrines de cette école bouddhiste. Ce répertoire est en réalité composé de 112 livres. Leur restauration permettra de retrouver des informations importantes sur la culture et l'histoire de cette plus ancienne secte du bouddhisme tibétain. 

La fête des « 10 jours de Baiyu »

Le Monastère de Baiyu célèbre chaque année huit fêtes du bouddhisme. La plus importante est la fête des « 10 jours de Baiyu » qui a lieu du 1er au 10 mars du calendrier tibétain. Pour l'occasion, les tibétains se réunissent dans la région tibétaine du Sichuan, de Qinghai et de Garzê. Les activités principales du festival au temple de Baiyu sont les danses folkloriques, les performances de l’opéra tibétain et le bouddha bronzé.

  • Saison idéale pour la visite

    Mars. Avr. Mai. Juin. Juillet. Août. Sept. Oct. 
  • Altitude

    3 500M
Haut de page
  • visite Sichuan classique et chemin de pèlerinage tibétain

    Sichuan classique et chemin de pèlerinage tibétain

    11 jours - à partir de 1 648 €

  • visite Système d'irrigation de Dujiangyan

    Système d'irrigation de Dujiangyan

  • visite Mont Qingcheng

    Mont Qingcheng

  • visite Chaumière du poète Du Fu

    Chaumière du poète Du Fu

  • visite Temple de Wuhou

    Temple de Wuhou

  • visite Temple Qingyang

    Temple Qingyang

  • visite Temple Wenshu

    Temple Wenshu

  • visite Temple Baoguang

    Temple Baoguang

  • visite Vallée de Jiuzhaigou

    Vallée de Jiuzhaigou

  • visite Mystère du Tibet

    Mystère du Tibet

  • visite Musée de Sanxingdui

    Musée de Sanxingdui

  • visite Bouddha géant de Leshan

    Bouddha géant de Leshan

  • visite Mont Emei

    Mont Emei

  • visite Taoping

    Taoping

  • visite Trek à Songpan

    Trek à Songpan

  • visite Puits de sel de Shenhai

    Puits de sel de Shenhai

  • visite Village de Wori Tusi

    Village de Wori Tusi

  • visite Village tibétain de Zhonglu

    Village tibétain de Zhonglu

  • visite Tours fortifiées de Suopo

    Tours fortifiées de Suopo

  • visite Mont Siguniang

    Mont Siguniang

  • visite Village tibétain de Jiaju

    Village tibétain de Jiaju

  • visite Monastère de Huiyuan

    Monastère de Huiyuan

  • visite Monastère de Lhagang

    Monastère de Lhagang

  • visite Stupa en or de Muya et Mur de prières

    Stupa en or de Muya et Mur de prières

  • visite Monastère Zengke

    Monastère Zengke

  • visite Imprimerie de Dergé

    Imprimerie de Dergé

  • visite Monastère Kathok

    Monastère Kathok

  • visite Monastère de Yarchen gar

    Monastère de Yarchen gar

  • visite Réserve naturelle de Yading

    Réserve naturelle de Yading

  • visite Monastère de Litang

    Monastère de Litang

  • visite Monastère Sangpiling

    Monastère Sangpiling