DSCF4125

La Grande Muraille de Pékin

La grande Muraille de Chine, c’est plus de 20 000 km de remparts depuis la côte est jusqu’au désert de Gobi. Et encore, cela n’inclut pas la Grande Muraille dans la partie sud de Chine ! Il est donc difficile d’en faire le tour ! Malgré sa notoriété, il ne faut absolument pas éviter ce lieu exceptionnel lors de votre voyage en Chine ou à Pékin ! Il faut simplement bien choisir son site pour éviter la foule et profiter pleinement !

En général, quand on parle d’aller sur la Grande Muraille de Chine, on parle des sections situées à proximité de Pékin. Cette partie de la Grande Muraille est vraiment jolie et facilement accessible. Bien sûr, le paysage est complètement différent en fonction des provinces : au nord de Pékin, la végétation est vraiment dense alors qu’à l’entrée du désert, et bien, les arbres se font rares.

Vous l’aurez donc compris, du côté de Pékin, les remparts de la Grande Muraille de Chine s’élancent à perte de vue dans une contrée vallonnée et le dénivelé peut dépasser les 600 m par endroit ! Il faut donc bien choisir la section à visiter avant de partir de Pékin.

carte-grande-muraille-pekin

distance-grande-muraille-pekin2

Certaines sections ont été rénovées afin d’offrir un accès facile à tout le monde. D’autres en revanche n’ont été restaurées qu’en partie ou ont même été laissées à l’état sauvage. Il faut savoir que plus vous vous éloignez de Pékin, moins vous aurez de monde et plus vous aurez de chance de découvrir un lieu isolé. Cependant, n’oubliez pas que qui dit Grande Muraille non restaurée, peut également vouloir dire remparts en ruine et un peu d’escalade.

La partie la plus fréquentée des voyageurs Chinois est Badaling ; c’est la section la plus facile d’accès depuis Pékin et entièrement restaurée. Si vous n’avez pas beaucoup de temps, c’est donc une bonne solution.
Légèrement plus loin, la Grande Muraille de Mutianyu est également restaurée mais beaucoup moins fréquentée. Si vous voulez éviter la foule pour une courte excursion, c’est donc la section à choisir.

Les autres sections de la Grande Muraille de Pékin sont moins connues et en partie laissées à l’abandon. Ces remparts (Zhuangdaokou, Jiankou, Gubeikou, Jinshanling et Simatai) sont parfaits pour les voyageurs aimant faire de la randonnée et apprécier des paysages figés dans le temps. Certaines parties sont parfois en ruines ; il n’y a souvent pas de billet d’entrée mais ces sites peuvent être dangereux pour les voyageurs n’ayant pas la condition physique et l’équipement nécessaire. Il ne faut pas partir seuls sur ces sections et être bien conscient de l’épreuve physique que cela peut représenter.
Etant donné que ces endroits sont isolés, seuls quelques guides anglophones y accompagnent les voyageurs à titre préventif.

Vous pouvez visiter Zhuangdaokou ou Jiankou lors d’une journée d’excursion depuis Pékin. Pour ce qui est de Gubeikou, Jinshanling et Simatai, nous vous conseillons de prévoir une nuit sur place. De cette manière, vous pourrez apprécier le coucher/lever de soleil sur la Grande Muraille de Chine ! Dans ce cas-là, les plus aventureux pourront prendre un sac de couchage pour passer la nuit. Il vaut cependant mieux prévoir de dormir dans un petit hôtel au pied de la Grande Muraille.

grande muraille mutianyu

One thought on “La Grande Muraille de Pékin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *